journal des communistes de la Croix-Rousse depuis 1983
AOÛT 2016
débats d'idée - champs libre
A Lyon, on coupe les robinets de la solidarité
par Stéphane

Aaah ! La carte postale vue du jardin des Chartreux a un côté édénique pour notre baronnie locale. L’ineptie qu’elle ânonne à longueur de communiqués de presse est ici fort bien mise en valeur : la skyline - panorama urbain sensée permettre à notre ville d’être reconnue dans la compétition économique mondiale - découpe le ciel de sa force et de sa grandeur.
Cette vue est parfaite pour ceux qui…ne veulent pas voir deux principes humains essentiels bafoués cet été à Lyon : le droit à un toit et à l’eau potable.







En effet, il suffit de tourner à 180° l’objectif pour prendre conscience d’une autre réalité : des êtres humains qui dorment dans des voitures avec la crainte d’une expulsion vers nulle part à tout moment. Des bébés en manque de couches, le peu de nourriture exposée en plein soleil.

Et au milieu du jardin des Chartreux, une fontaine d’où l’eau ne coule plus, volontairement. Coupée par une oligarchie locale dont le regard ambitieux tourné vers la Chine et l’économie financiarisée refuse de porter la moindre attention à la violence sociale qu’elle porte en elle.

C’est la philosophe Simone Weil qui écrivait en 1939 dans ses Réflexions sur la barbarie, qu’il fallait aussi « regarder en face les monstres qui sont en nous ». En voilà une de barbarie. Elle est symbolisée par cette eau qui ne coule plus d’une simple fontaine.
Et notre oligarchie refuse de comprendre que son ambition aveugle de faire de Lyon une ville compétitive, attractive, rayonnante et blablabla… participe de cette barbarie.

Socialisme ou barbarie ? A Lyon, il semblerait que certains ont déjà choisi.

Alors que le manque criant de places d’hébergement est une évidence partagée par les professionnels, arguer que leur multiplication ferait un appel d’air pour justifier de ne pas laisser l’eau couler d’une fontaine relève au mieux du mépris, au pire d’une position politique éloignée du socialisme et de l’humanisme lyonnais.

Car ici, au cœur de la chaleur estivale, ce n’est pas de contraintes techniques ou de postures politiques dont il s’agit mais de bienveillance, tout naturellement. Vouloir le bien, rendre leur dignité aux plus faibles, aux plus précaires. En fermant ce robinet, on ferme notre cœur.

J’ai alors en tête la magnifique peinture sur bois égyptienne du VIIIème siècle « le Christ et l’Abbé Ména ». Une suggestion à notre baronnie locale : en septembre, au lieu de participer au plan de com’ du vœu des échevins, se retirer à Taizé pour méditer sur cette icône de l’amitié et de la fraternité lui fera le plus grand bien.

 
Et finalement que nous dit cette situation proprement inhumaine :

Tout d’abord que la démesure des villes capitalistes soustrait ceux qui sont censés les gouverner d’un minimum d’empathie - hormis celle des inaugurations et des communiqués de presse - pour le quotidien des précaires hors de leur champ de vision, bouché par leur Sainte Skyline.


Ensuite que la proximité des élus de terrain, qui ne sont bien évidemment pas ceux du paragraphe ci-dessus, est une richesse car elle rend sa dignité à la politique en remettant l’humain, quel qu’il soit, au cœur de l'action publique. Hélas, la ville capitaliste ne peut se permettre de leur laisser une quelconque liberté d’agir qui remettrait en cause le dogme ordolibéral.


Enfin, la solidarité et la fraternité des habitants. Car si le silence fut l’une des vertus cardinales de l’ordre cartusien, nous ne pouvons le garder devant un tel abandon des règles basiques de toute humanité.

« Le Grain de Sel » appelle donc à signer à la pétition de la dignité et remercie les habitants et les élus de proximité qui se mobilisent pour redonner un peu d’humanité à ce monde qui perd la tête.

S'inscrire sur le doodle si vous souhaitez aider les familles



1 commentaire

De didier thevenet - Envoyé le 06/09/2016 11:26:51
bon article sincere et realiste....


Ajouter un commentaire
Votre commentaire sera validé apres vérification.

Les champs en gras seront visibles sur mon site
Prénom ou Pseudo (*) 
Email (*) 
Message  (*) 
Adresse IP : 34.237.75.18
 
(*) champs obligatoires