journal des communistes de la Croix-Rousse depuis 1983
MARS 2016
polyculture
Le 23 mars, réouverture à Lyon du cinéma CNP Terreaux
par Michel S

Bonne nouvelle pour les cinéphiles lyonnais : après la Fourmi et le CNP Bellecour, le CNP Terreaux, rue du Président Herriot, réouvre.


Rappelons ici brièvement ce qu'est le CNP (Cinéma national populaire) : une société d'exploitation cinématographique française créée par l'administrateur Robert Gilbert et le dramaturge et metteur en scène Roger Planchon (1931-2009), un des grands artisans du théâtre décentralisé, ancien directeur du TNP Villeurbanne. Son objectif initial était de contribuer à démocratiser le cinéma d'art et d'essai par le biais des CE (tarifs de groupe préférentiels) et des abonnements annuels. Furent donc édifiés trois cinémas en plein centre de la ville de Lyon ; le CNP Terreaux (1976), le CNP Grolée (devenu par la suite Odéon) et le CNP Bellecour (1983), rue de La Barre. Robert Gilbert meurt en 1993. Planchon rachète ses parts. Toutefois, cinq ans plus tard, il se voit contraint de revendre ses salles à Galeshka Moravioff, fondateur de "Cinémas sans frontières" et exploitant du cinéma Bastille à Paris et de deux autres cinémas à Marseille. Cet épisode est vécu de façon controversée par les gens de la profession. Quoi qu'il en soit, les CNP, classées Art et Essai, bénéficient de subventions de la CNC et, bon an mal an, poursuivent pendant dix ans leur activité. Toutefois, confrontés à la rude concurrence des multiplexes et du Comoedia, avenue Berthelot (7e arrondissement), les CNP souffrent et l'Odéon ferme définitivement à l'été 2009.

Evidemment, l'hypothétique cessation des activités des CNP est tragique pour les cinémas des jeunes réalisateurs et des pays aux productions plus modeste, pour la création artistique tout court. En novembre 2014, une solution peut être trouvée : l'Institut Lumière rachète les deux cinémas existants. S'ils ferment donc provisoirement, c'est en vue de travaux de rénovations indispensables conforme à la loi sur l'accessibilité. Le CNP Bellecour inaugure ses nouvelles salles fin octobre 2015 ; le CNP Terreaux (4 salles) en fera de même ce 23 mars. Tous placés sous la direction de Sylvie da Rocha, ancienne étudiante en civilisation portugaise à Lyon II - son mémoire de fin d'études portait sur le cinéma portugais -, on ne s'étonnera donc pas qu'en ouverture soit proposé, en avant-première et en présence du réalisateur, le documentaire "Volta à terra" (78 mn) de Joao Pedro Placido, récompensé dans diverses manifestations. Un film rural d'une beauté hypnotique, dit-on. On aura l'occasion d'apprécier cela le 30 mars prochain. En attendant, le CNP Terreaux propose aussi le fameux "The Assassin" de Hou Hsiao-Hsien et le dernier ouvrage du documentariste américain Frederick Wiseman, "In Jackson Heights", que je viens de rencontrer et dont je vous parlerai demain.
S.M.

Photo : Stéphane


0 commentaire



Ajouter un commentaire
Votre commentaire sera validé apres vérification.

Les champs en gras seront visibles sur mon site
Prénom ou Pseudo (*) 
Email (*) 
Message  (*) 
Adresse IP : 34.237.75.18
 
(*) champs obligatoires