journal des communistes de la Croix-Rousse depuis 1983
JUIN 2015
pas de transition écologique
sans sortie du capitalisme
Pollution à la Croix-Rousse : notre santé ne doit pas avoir de prix
par Stéphane

Le 3 juin dernier, « le Progrès » révélait les mauvais chiffres de la pollution aux abords du tunnel de la Croix-Rousse. La réponse du Maire du 4ème arrondissement, M. Kimelfeld, fut aussi consternante qu’inquiétante : « il sera de notre responsabilité de prendre, si nécessaire, des mesures. Lesquelles ? Aucune idée. Les techniciens, si nécessaire, feront des propositions, mais nous n’en sommes pas là je crois ». Au « Grain de Sel », on ne croit pas que cela peut être nécessaire : Nous sommes certains que c’est une impérative obligation car près de la moitié des Lyonnais et des Villeurbannais respirent un air de mauvais qualité.

L’ESSENTIEL N’EST PAS LES PICS DE POLLUTION, MAIS BIEN L’EXPOSITION CHRONIQUE

Comme les medias raffolent de l’info choc qui ne dure pas trop longtemps, les pics de pollution avec ses chiffres inquiétants et ses images suffocantes sont de très efficaces intermèdes entre les longues séquences de publicité nous vantant les voitures écolos de 1,5 tonne de ferraille. Pour les politiques, c’est le moment d’être sensibles à ces questions en sachant très bien que d’ici une semaine, la pollution sera redescendue en dessous des seuils critiques et les caméras auront déserté un terrain de jeu redevenu trop pur.

Dans cette édition, «le Progrès» faisait référence au dioxyde d’azote dont la valeur annuelle moyenne (63µ/m3 d’air) dépassait largement la norme sanitaire maximale (40µ/m3) aux abords du tunnel de la Croix-Rousse, et sur tout le plateau de la Croix-Rousse.
Ces pics de pollution, avec des pointes à 120µ/m3, auront aussi eu l’avantage de faire connaître la réalité de l’exposition chronique parfaitement intolérable, la pollution étant aussi là en dehors des buzz médiatiques. A l’école Michel Servet, les seules préconisations pour l’instant : Aération matinale et balayage humide. Du même niveau que l’usage du Vélo’v quand l’air est vicié. De qui se moque-t-on ?

M. Kimelfeld attend donc de nouveaux résultats et, comme le gouvernement qui attend le retour de la Sainte Croissance du PIB en priant Dieu CAC 40 tous les jours, le Maire du 4ème espère qu’un chiffre au milieu des mauvais rassurera le petit peuple et lui permettra de continuer à causer du rayonnement interplanétaire de Lyon. Et comme « le Progrès » ne relatait que les mesures du dioxyde d’azote (ni celle du benzène ni celle des particules fines), il y a peu d’espoir que la courbe de la pollution s’inverse sans action d’envergure.

Même si la mémoire n’est pas le fort de nos politiques, il faut rappeler qu’une étude avait déjà été menée en 2007 et précisait que les concentrations à la sortie des cheminées d’extraction du tunnel étaient 10 fois supérieures à la pollution urbaine moyenne et 4 fois supérieures à celle des trafics routiers proches. La très sérieuse revue « The Lancet » a de plus démontré que l'exposition à long terme aux particules les plus fines représentait une menace pour la santé même lorsque les concentrations sont bien inférieures aux limites imposées par l'Union européenne. Depuis 2008, c’est donc un seuil maximal de 10µ/m3 qui est préconisé par l’OMS. Avons-nous vraiment besoin d’attendre encore de nouvelles études ?

M. le 1er vice-président de la Métropole, et si vous arrêtiez de faire l’autruche en programmant un sérieux plan pluriannuel d’investissement non pas pour sauver les promoteurs de la pauvreté mais la bonne santé de vos administrés ?

 
TRANSITION ÉCOLOGIQUE, COP21, PLAN CLIMAT : DES PLAISANTERIES QUI N’AMUSENT QUE CEUX QUI LES FONT


Comme messieurs Hollande et Collomb vont faire leur show le 1er juillet à Lyon, l’un pour montrer qu’il va sauver la planète, l’autre pour vendre sa ville moderne, intelligente, écolo (Rappelons-nous son hilarant « pacte chlorophylle » durant la campagne des dernières municipales), regardons les grandes révolutions pour lutter contre la pollution atmosphérique de nos grands visionnaires.

Pour Lyon, quand l’air devient trop pollué, Decaux, encore un grand sensible, nous offre généreusement ½ heure de Vélo’v tandis que la Préfecture impose le confinement des enfants et des personnes âgées pour que les bagnoles puissent continuer à circuler. Et n’oublions pas le fameux plan climat dont l’article du « Progrès » vient de rappeler toute son efficacité.
Au fait, la ville de Lyon vient de voter sa programmation pluriannuelle d’investissement. 7 millions d’euros en moins pour la culture et rien pour réduire ces mortelles pollutions. Le budget est un choix politique. On est fixé sur la politique de notre baronnie. De toute façon, il n’y a pas de solutions comme l’explique au « Progrès » un ingénieur à la direction de la voirie de la Métropole : « Il n’y aura pas de système de filtration de l’air, car les coûts sont trop élevés et les retours d’expérience en Italie et en Australie peu significatifs », Ça coûte cher et les expériences étrangères peu concluantes. Circulez y’a rien à voir !

Nos marquis poudrés de la République quant à eux nous annoncent que la COP 21 va sauver la planète, tout en soutenant le « Grand Traité Transatlantique » qui porte en lui l’écocide comme la nuée porte l’orage.
L’Etat finance aussi grassement Bolloré et ses voitures électriques pour permettre aux classes supérieures de se payer une troisième bagnole et créé des vignettes multicolores stigmatisantes pour rappeler au prolétaire que non vraiment, tu pollues trop la planète avec ta vieille bagnole qui pue. L’écologie punitive est vraiment honnie par Ségolène Royal mais uniquement pour les multinationales et les classes bourgeoises.
Je n’en rajouterai pas sur l’absence d’un volet transport et qualité de l’air sérieux dans la loi sur la transition écologique, les maigres avancées étant totalement anéanties par la Loi Macron.
Et comme l’Etat ne veut pas voir le problème, on casse le thermomètre : Et hop ! -10% de subventions à Air Rhône-Alpes !

LES TRANSPORTS EN COMMUN ET LE NOUVEAU RÔLE DES RÉGIONS : UN ATOUT POUR UN DÉVELOPPEMENT ÉQUILIBRÉ ET SOLIDAIRE DU TERRITOIRE.




Avec les plus de 45000 voitures/jour aujourd’hui et la volonté de la Métropole de continuer à attirer les entreprises à la Part-Dieu, le trafic routier et la congestion n’ont pas fini de suivre une courbe ascendante comme le taux de particules fines. Non M. Collomb, la pollution ne vient pas des usines à charbon d’Allemagne ni de la fertilisation des champs !

Pourtant des solutions il y en a, tout autant que l’argent pour les mettre en œuvre mais les orientations politiques de ce gouvernement sont un signal catastrophique tant pour l’environnement que pour nos poumons. Alors que le développement des transports en commun devrait être la solution majeure pour réduire l’usage de la voiture, la trop fameuse Loi Macron, en relevant un seuil fiscal des entreprises concerné par le versement transport de 9 à 11 salariés, va réduire de plusieurs centaines de millions d’euros la capacité des collectivités locales d’investir dans les transports en commun.

Comme pour le rail, c’est d’une politique publique et industrielle volontariste dont nous avons besoin : L’accès libre, l’augmentation des lignes et des fréquences des transports en commun, le transport par les fleuves, les cargos trams dévolus aux marchandises, le développement économique autour des gares des villes métropolitaines ou un investissement massif pour filtrer l’air pollué de nos tunnels routiers…toutes ces pistes doivent être soutenues politiquement.

Enfin, un aménagement du territoire plus équilibré et solidaire est l’une des réponses structurelles à apporter à la congestion de nos métropoles asphyxiées. Les élus de la future région Auvergne-Rhône-Alpes auront un rôle majeur à jouer.
A nous de mettre l’humain au cœur de cet enjeu régional et de faire élire des hommes et des femmes qui ont comme première préoccupation le bien-être de nos concitoyens et pas celui des financiers qui privatisent notre ville.


0 commentaire



Ajouter un commentaire
Votre commentaire sera validé apres vérification.

Les champs en gras seront visibles sur mon site
Prénom ou Pseudo (*) 
Email (*) 
Message  (*) 
Adresse IP : 34.204.173.36
 
(*) champs obligatoires