journal des communistes de la Croix-Rousse depuis 1983
JUIN 2019
la pierre qui flotte
Maçonneurs à temps plein
par Judith

Dans ce recueil, vous trouverez des vies normales,
l’Algérie,
les yeux des gens,
celle qui ne parle pas à table,
des arbres et des oiseaux,
des fils et des mères,
des enfants perdus,
Céline Dion,
des aquariums 50 litres,
des faux sentiments et des refuges,
une scène dans le monde
et le regard d’une fille à la mer.


Ce recueil a été créé grâce à la bienveillance patiente du poète Patrick Laupin et à l’élan vital ardent d’une classe de 1ère année de CAP maçonnerie.

Judith Wiart, professeur de lettres-histoire-géographie-EMC, lycée professionnel Tony Garnier, Bron.


Aujourd’hui, j’ai serré tous mes CAP maçons dans les bras. Enfin, façon de parler.

Après la chanson offerte du mercredi, on a fait de la géographie sur Satie. Tout de suite, un croquis du couloir de la chimie dessiné sur Gnossiennes, ça te prend une autre gueule, ça respire différemment.

Satie, c’est le partenaire numéro un de nos travaux écrits. En deuze, y a Les Nocturnes de Chopin, puis Schubert.

Ensuite, on a écrit une lettre à Magyd Cherfi pour lui demander si sa mère n’est pas trop triste quand elle lit le texte « La Honte » dans Livret de famille parce que, franchement, « ça s’fait pas d’écrire des phrases comme :

On n’aimait pas nos mères, elles étaient laides, incultes et méchantes. Chacun voyait sa mère dans la mère de l’autre, comme si elles n’étaient qu’une. Une pour tous, difforme, multicolore, vague. Dans ma tête, une plainte… »

Puis, comme ces élèves ne se contentent pas de lire les autres mais écrivent aussi, on s'est demandé comment pourrait s'intituler le recueil de textes écrit tous les lundis après-midi avec le poète-agitateur de conscience, Patrick Laupin.

Maçonneurs à temps plein. Oui, ça sonne bien.

Enfin, j’ai dû rappeler à M. et D. que chaque fois qu’ils s’insultent et se moquent méchamment l’un de l’autre, ils perdent un peu de de grandeur et de majesté. J’ai répété que la dérision, le cynisme et le sarcasme sont une lâcheté si l’on en abuse. Que la tendresse est un courage d’homme.

En revanche, je n’ai pas osé leur dire que les adultes d’un gouvernement ont décidé qu’à la rentrée prochaine les heures allouées au français et à l’histoire-géographie, en France, pour les classes de CAP allaient passer de 4hs hebdomadaires à 1h30.

J’aurais eu l’air de quoi avec mes grands principes et mes grandes valeurs humanistes ? D’une grosse nouille.

Je n’ai pas osé leur dire que sera favorisé à la rentrée l’enseignement d’un français FONCTIONNEL, UTILE, en lien avec les métiers (en co-intervention, ils disent). Parce qu’il s’agit d’être UTILE, aujourd’hui. L’élève de lycée professionnel doit être avant tout un bon EXECUTANT. Et pour cela, à quoi donc peuvent servir l’histoire, la géographie, le français, la poésie, la littérature, le théâtre, la culture, l’opéra, les ateliers d’écriture... je vous le demande.

C’est à ce moment-là de la matinée que je les ai tous serrés très fort dans mes bras avant qu’ils ne repartent dans le fracas et la cohue du monde.

 
Lycée des métiers du bâtiment et des travaux publics Tony Garnier
Année 2018-2019

Ce livre est dédié à


Yasmina Rasennadja

Abdelkader Rasennajda

Gabriel Dumont

Ayman Totaro

Monsieur Valdivia

Ahmet Kilic

Abdel Brahmi

Yacouba Kone

Abbouboule

Nadège Louh



A toi, lecteur



Je présente mon livre en résumé et cœur ouvert.
Je partage ma vie que j’ai vécue
Comment je suis
Comment je veux être
Dans mon texte, je parle de mon passé et de tous
Ouvre mon texte pour voir qui je suis
Pour me connaître
J’ai tout écrit
Ce que je cachais souvent
De moi, tout se trouve dans mon texte
Et, le mot,
Si je le laisse
Il va partir tout seul.
Mon esprit sain, dans mon corps sain.

Wilfried


Mon livre, mon esprit, au fond de mon cœur
c’est comme un arbre,
un copain,
ils me tiennent compagnie.
Je parle au papier comme au premier venu
Et je dis bonjour à tous ceux que j’aime.

Wilfried ou Yacouba


Qui lira comprendra
Ce livre vient droit du cœur
Car j’ai écrit
Ce que je pensais de ce monde

Yacouba


Ces textes pourraient être dignes d’un journal intime, mais je les livre à cœur ouvert. Je sais que tu tomberas dessus. Mes histoires pourront être semblables aux tiennes, tes façons de penser seront similaires à la mienne.
Et on passera juste un bon moment, pour prendre conscience, pour comprendre, apprendre et passer le temps.

Vera-Lynn


Je me présente, mon livre en résumé, à cœur ouvert.
Mon histoire à travers mes années noires.
Dans ce noir, je vais te raconter ma vie.
Tu vas ressentir le malheur et mon bonheur. Tu vas être mon jumeau de la mort. Sache que quand tu auras lu ce livre, tu arrêteras de vivre, nous ne ferons plus qu’un.
Il faudra que tu ressentes le noir, le désespoir, la peur, le malheur, la joie, la bonne humeur, la colère, la rancœur.
Tu auras peut-être plus de cœur, mais tu seras plus fort, tu feras partie de ceux qui constituent un monde meilleur.

Enzo


Dans ce recueil, vous trouverez des vies normales,
l’Algérie,
les yeux des gens,
celle qui ne parle pas à table,
des arbres et des oiseaux,
des fils et des mères,
des enfants perdus,
Céline Dion,
des aquariums 50 litres,
des faux sentiments et des refuges,
une scène dans le monde
et le regard d’une fille à la mer.


Ce recueil a été créé grâce à la bienveillance patiente du poète Patrick Laupin et à l’élan vital ardent d’une classe de 1ère année de CAP maçonnerie.


Judith Wiart





Une vie comme la mienne


Ma vie est normale
je me lève comme les autres
je dors comme les autres
mais je ne ressens pas comme les autres
des fois je me sens seul et j’écoute du Céline Dion
on joue à la playstation.

Ou je reste tout seul dans mon coin en pensant à mon père et à comment je l'ai connu.

Je l'ai connu en 2002 en Algérie.

Mon père était en Algérie en 2002, il était avec son copain qui a dit à mon père « il y a un
enfant malade à l’hôpital » et il est parti direct voir l'enfant à l’hôpital.

L'enfant, c’était moi.

Il m'a accueilli dans sa famille il m'a considéré comme son propre fils et quand il m'a vu il a appelé ma mère pour lui dire : « j'ai trouvé un enfant tout seul à l’hôpital »
Ma mère a pris le premier avion pour me voir et ma mère voulait toujours avoir un petit fils, ils m'ont envoyé en France.

Et ma mère m'a élevé comme son fils et aussi mon père et mes frère et sœurs.

Ton odeur ton odeur inoubliable, pour moi tu sentais le jasmin.
Quand tu me disais « viens avec moi, on sort ! »
je te disais « Non, je sors avec mes potes ! »

Le truc qui me manque le plus, c'est nos bagarres le soir, des fois tu me laissais gagner en disant «je suis fier de toi mon fils, t'es le plus fort »
Mais je sais que tu faisais exprès de me laisser gagner pour avoir confiance en moi.
Ça me manque aussi de pas te dire bonjour le matin en faisant un gros câlin.
Et tu me serrais avec tes gros bras, je sentais une protection immortelle.
Maman me disait « Sors avec ton père ! »
Ma première longue sortie avec toi
On est allé travailler à Gap
On rigolait ensemble tout le temps

Ça me manque grave que tu sois plus là pour la famille
Tu étais notre rayon de soleil
Notre protection à nous
Je t’aime, papa, ton sourire me hante la tête tous les soirs



La Peur


La peur c'est une chose
On peut l'enlever de notre tête mais pas l’enlever d'une autre
C'est comme on peut dire la mort viendra c'est une peur
C'est comme si on peut dire le noir est une chose mais non c'est une peur
Mais on peut dire que la peur est souvent là car on a des soucis
Ou on a mal que nos proches partent

Mais la peur qu'on a c'est dans le cœur
car la peur c'est un homme
Mais l'homme n'a pas peur
J'avais peur de rien
Car mon père était là
Mais maintenant la peur
Est venue car mon père est mort
Et j'ai peur d'une chose
Que je perde ma mère



Les oiseaux


L’arbre c'est une grande chose, qui a des feuilles.
Les oiseaux se posent dessus et chantent ils chantent ils chantent, c'est comme une mélodie qui repose notre tête. Quand on entend les oiseaux chanter, on dit « La Nature est grande » et on se pose à terre et on s'allonge et on ferme les yeux et on ne pense à rien et on écoute les oiseaux qui chantent chantent chantent, c'est des oiseaux chanteurs.
Mais moi je ne peux que les écouter, les oiseaux sont forts forts forts mais quand ils chantent je me tais et j’écoute, je suis ému, et on peut dire « Je suis un gamin pour écouter les oiseaux chanter. ». Mais moi ça me détend comme quand je joue à la Play chez moi. Mais quand vous vous promenez dans une forêt et que des oiseaux chantent chantent chantent, faites comme moi ne pensez à rien et allongez-vous.
C'est comme si on mangeait une friandise froide, on a des frissons frissons quand on les écoute.


Driss Rasennadja




Les larmes de la daronne


Quand j'étais petit, je rêvais d'avoir tout mais ma mère n'avait pas les moyens de me donner toutes les choses que je voulais. Elle n’avait pas les moyens pour acheter les choses, elle m’a caché la vérité. Un jour j’ai décidé de voler de l’argent pour avoir tous les trucs que je voulais. Maintenant que j’ai grandi, je souhaite de lui donner tout l’argent que je lui ai volé et maintenant dès que j’ai de l’argent, je lui donne.
Et elle sait qu’un jour, elle sera fière de moi.

Tout le monde raconte sa journée, sauf elle.

Des fois, je sens que je ne suis pas dans le monde. Autour de moi, il y a que des petits bâtards, des jaloux, quelquefois des racistes.
En classe, je n’avais pas d’amis, j’ai essayé d’avoir des amis comme tout le monde
le cœur triste marche dans le couloir
les larmes coulent comme de l'eau.
Dîner en famille. Tout le monde raconte sa journée sauf elle,
tous les jours sa journée se passe mal.

Je te dirai mon cœur, je n’essayerai pas de te briser le cœur
J'ai quitté mon pays, je suis venu en France,
j'avais mal au cœur comme si on me l’avait brûlé quand je suis en colère.
J'ai donné mon cœur et vous l'avez bousillé
donné mon cœur à une fille
pas une qui le veuille.

A chaque fois que je la vois, je recule d’un pas.
Elle sourit quand elle me voit, pourtant j'ai peur d’elle.
Je recule d’un pas, vite.

L'émotion c'est la dignité de quelqu'un
ma confiance je la donne
on me la rend abîmée.

Ce que j'aimerais avoir quand je me sens seul
c'est difficile


Hayroudine M’Colo Mari




Mon livre toutes mes émotions du dedans


Je ne comprends pas bien les mots en français et non plus leurs sens.
Mon livre toutes mes émotions du dedans.
Mon pays ceux qui m’ont donné la vie : ce qui me touche dans le cœur.
Et mes battements et mes colères
Je te dirai

Je n’ai pas envie de parler parce que trop dire va me mettre dans un état.
Pour un moment s’empêcher, pour un moment.
Ce sont les moments durs que je me sens plus fort.
Je me dis la vie c’est la vie : après trop gentil trop con. J’ai envie de pleurer.

Quand tout est loin de moi je me sens seul comme un poussin sans mère.
Les mots me manquent.
Les temps difficiles sont les temps qu’on n’oublie jamais.

Les beaux moments sont les moments de plaisir.
Les bonnes idées me viennent quand je me sens angoissé.
Souvent je me demande quelle est mon image.
Souvent je me demande quelle est mon image ?
Triste quand je suis en colère !

La vie est pour les riches, rien ne vaut la vie.

La vie elle est belle, la vie ne vaut rien !!!! Oui un homme ne vaut rien il faut que quelqu'un l'appelle.
Vouloir, c’est pouvoir !!!!!
Ecoute les autres s’approprier aimer soi-même !!!
Quand je me sens seul !!!! Ce qu’on aimerait avoir un jour c’est le futur. Ça !!!!!
Quand je me sens seul, difficile de me concentrer
Ce qui va et ce qui ne va pas
Le sourire est le bonheur de quelqu’un
Toi ton sourire est mon soleil de mi-nuit.
L’élégance est l’indulgence.
Tu peux y croire, tu vas y arriver.
Ta sagesse te fera un bon homme et te donnera le bonheur.
Ta compétence va t’amener à la victoire.

C’est les faibles qui sont habitués au mot échec

Un arbre peut changer ses feuilles mais ne peut pas changer ses racines
Vas-y voir
Rien n’est facile
même ce que tu fais.

Tu veux, tu ne veux pas : tu vas mourir

Après la pluie viens le beau temps

Ecoute dans le silence quand tu es à l’abri à l’heure où il pleut
Il y a le bruit des oiseaux.
C'est que la pluie s'est arrêtée

Après le jour vient la nuit

Rien ne s'invente tout s'apprend

C'est quand tu ne crois pas en toi qu'il y a défaite
Il pourra s’il est motivé
Si tu étais une fleur je t’arroserais à chaque moment du temps, maman !!!!!
L’émotion c’est la dignité de quelqu'un
J’écris une nouvelle vie
Le désordre, mes refuges, la confiance
L’émotion, c’est la dignité de quelqu'un
Être sage te donnera le bon côté de ta vie
Le respect est humain
L’enfer, c'est les autres
Ton bonheur est le malheur de quelqu'un
Ton malheur est le bonheur de quelqu'un aussi c’est ça la vie
L’expérience vaut mieux que la science
Changer de vie c'est gratuit
Quand on pense négativement on trouve des problèmes partout
Quand on pense positivement on trouve des solutions à tout
Je suis navré
Je tiens le coup
Dans tous les choses il y a le début et la fin
MAMAN !! Je cesserai de t'aimer quand le mois de février sera à 30 jours
Avoir le moral, c'est logique
Tout ce que je sais, c'est je ne sais rien
Connais-toi toi-même
Tous les arbres ne poussent pas pareil

Les bras des êtres humains n'ont pas les mêmes tailles
Ton ami est l’ennemi de quelqu’un, quand il y a un grand danger tout le monde se cherche, personne ne pense à l’autre, donc chacun a la direction de sa vie en main comme un chauffeur !!!!
La vie est éphémère
Après la souffrance vient le succès
Dans la vie chacun de nous a un don, pareil chacun de nous a un défaut
Personne ne devait se cacher
Une vie comme la mienne
Ce qu'on voit dans les yeux de tous les gens : deux montages ne se croisent pas, sinon les êtres humains se croisent à chaque moment
La vie est comme des séries films et chacun a une mission à atteindre
Pareil, ta vie c'est ta vie
Être bon ou pas
Forcé tu as des ennemis, tu ne peux pas plaire à tout monde
La main qui demande est toujours en bas
A chaque idée donnée il y a les « pour » et il y a les « contre »
Donc dis-toi : la vie il y a les hauts et les bas
D'autres t'aiment d’autres ne t’aiment pas

Tu peux te concentrer si tu as envie
Rien n'est facile même se réveiller au lit
Chacun de nous a ses défauts, chacun de nous a ses qualités
Chacun a sa manière d’apprécier
Chacun a ses pensées
Chacun de nous a ses problèmes
Chacun a sa vie
Après le travail, l'amour, la discipline vient l'expérience. Bref.
Les orphelins comme je suis
Un jeu d’enfant
L'ombre souvent on a besoin de l'ombre
Souvent l'ombre étouffe dans l’obscurité le jour, la nuit, la lune, bref
Tout ça c'est la nature
J'ai vu j'ai touché
J’ai regardé
Je suis, tu étais
J'ai mangé
J'ai dit
Ils ont dit
N'ont pas la même manière d'expliquer
L'ombre ferme ma vue ; l’ombre ferme mes écritures
L'ombre donne un autre sens
Dans l’obscurité l’ombre n'existe pas
La lumière lui donne de l’ombre ce n’est pas horrible
La lune faire voir l'ombre
Le noir l’obscurité l'ombre
Quand il y a le soleil mon arme me donne l'ombre
J’ai perdu ma vie dans l'ombre
Je vais dans l'ombre
Je suis dans l'ombre
On a tous quelque chose de violent et de perdu en nous
C'est notre amour de le retrouver



Ibro Lagui Amoikon




Quand je me sens seul


Quand je me sens seul je pense à la famille à mon avenir je pense à tout ce que j'ai traversé je vois maintenant que la vie est un combat il faut se battre pour réussir
Quand je regarde aujourd'hui dans ce monde, il y a des gens qui ont des belles voitures d'autres à pieds d'autres des belles maisons
et il y a des gens qui cherchent où dormir
Quand je pense à ça j'ai le courage de me battre dans la vie pour ne pas être en retard dans la vie quand j'écris mon âme est à l'heure.

J’écris une nouvelle vie

J'écris une nouvelle vie car la vie est belle et pleine de surprise qu'il faut se battre pour réussir alors j’ai le courage de me battre pour réussir car je ne suis pas venu pour sur cette terre pour perdre alors je me dis qu'il faut rien lâcher car c'est le plus fort qui gagne.
Comment j'aime cette terre parce qu’elle est pleine de surprise de tristesse.
Quand ma mère me dit : mon fils, t'es un garçon, faut rien lâcher
je vois la vie en rose

Dans le monde

C'est quand même pénible de vivre dans un monde tout excité sans silence et ou personne n'écoute personne c'est quand même écœurant quand personne n'écoute personne et ça devient du bordel et dommage pour ceux qui veulent faire quelque chose
et ces gens qui font tout ça ne pensent pas aux autres.

Qui sommes-nous ?

Qui sommes-nous. Nous sommes des êtres humains et tous pareils dans ce monde et quand je vois des gens qui se tapent la poitrine en disant : tu sais qui je suis ? ça me fait de la peine car je pense que nous ne sommes rien dans ce monde
qu'un être humain qui finira dans cimetière un jour qui ne pourra ni parler ni bouger
bref
et quand j'entends les racistes dire : nous ne sommes pas les mêmes !
ça me faire rigoler car ils n’ont pas compris que nous sommes des êtres humains comme eux.

Mon combat chaque jour

Mon combat chaque jour c'est pour construire mon avenir sans faire de faux pas
je dois faire ce qu'il faut.
Je fais ce qui faut, tout ça pour m'en sortir un jour parce que je suis pas le fils à papa
j'ai connu la misère
quand je voir les fils de p****te parler dans mon dos ça m'inspire encore plus
chaque matin quand je fume mon bedo je vois la vie en rose et je me dis
ce combat il faut l'amener au bout
j'ai de l'espoir je ne m'attaque pas aux pauvres
je vise les millionnaires

Un enfant tout seul dans le monde

Les enfants tout seuls dans le monde
Quand je vois les enfants tout seuls dans le monde ça me faire de la peine car j'en suis un et je sais comme c'est pas facile de vivre sans ses parents
et quand je vois des gens qui ne respectent pas leurs parents ça me faire penser à un ami qui ne respectait pas ses parents
on lui disait tous au quartier « gros, respecte tes parents parce que c’est important d'avoir l'amour de ses parents » mais il n'écoutait personne et un jour ses parents sont morts et il s’est retrouvé tout seul dans le monde plus personne
et là il s’est mis à regretter
je lui ai dit : trop tard.


Ce qui me touche dans le cœur

Je me sens seul sans ma famille quand je me rappelle que ça fait des années que j'ai pas vu ma famille j'ai la haine en moi car c'est pas facile de vivre sans la famille. Mais avec le courage un jour on se verra et avec mes amis de la classe je ne me sens pas seul.


Yacouba Kone




Même en papier je n’ai pas de chance

Je m'appelle Marius
même en papier je n'ai pas de chance
en fait je viens d'Albanie
je suis en France depuis trois ans
j'ai plein de choses
je sais pas qu'est-ce que je dis
j'habite à Perrache sous une tente
on a de la place
il y a d'autres personnes aussi
ils se plaignent pas ils sont normaux
j'ai un frère et une sœur en Albanie
ma vie c'est dur
on est dans la rue
on n’est pas bien
triste ça fait triste
ça va il faut réfléchir
je me sens seul
j'ai confiance en ma mère et en mon père
je les aime comme père et comme mère
ils peuvent rien faire
ils restent là-bas
ils sont contents que j'aille à l'école
je dors bien tout va bien
je n'ai pas peur
j'ai peur de personne
ça vient du cœur
le cœur il marche bien
c'est un cœur d'Albanie
celui de mon papa est pareil
celui de ma maman aussi
on se plaint pas
du malheur on en a peut-être
le matin je me lève
je mets mes habits et je viens à l'école
c'est bien
le français au début je le connaissais pas tout
je parle albanais et un peu allemand
pershendetje ca bone si je
teduashumzotiesht i madhe
bonjour comment ça va je t'aime beaucoup
j’ai 18 ans on est sérieux
on est majeur on n’est plus les enfants
on est parti d'Albanie à cause de la guerre
bizarre la guerre j'en sais rien
j'habitais un gros village Tirana
c'est la plus grande ville
j'aime les filles
brunes et de beaux seins
charnelles et sourire
j'aimais une fille elle s'appelle Xhesi
je pense à elle
ce que j'espère dans les temps prochains rien ou autre chose je…
Aujourd’hui lundi qu'est-ce qu'on va écrire
On a déjà tout écrit
On écrit un texte du Livre
je vis un peu je juge pas
je vis ça ne t'empêche pas
rien n'est changé à part
je n'ai pas trop de mémoire
quand j'attends trop le matin je me lève
l'après-midi je pense à la vie et à la mort
je tombe mais j'ai toujours ma couleur
j'adore ce moment de frissonnement
partir en paix est un mot énorme
une vie comme la mienne
je perds mon humanité
retour à l'état sauvage
on perd de plus en plus de temps
de plus en plus de sens
ne s'aime même plus
on est tous de la même race
comment on en est
arrivé là
c'est vrai que l'erreur est humaine

Quand j'étais petit je travaillais avec ma mère
Après on est parti en Allemagne
Après on reste une année
Après on repart en Albanie
On reste trois mois
Après on revient en France
On n’a personne là pour l'aider
On connaît pas le truc
On a dormi dehors
Après doucement doucement je vais à l'école
Je commence le français pour parler un peut-être
Après je connais le truc
On est bien
Je parle français
C'est mieux qu'avant
Même moi je laisse pas tomber ;

l’écriture m’apporte du bonheur
Quand je ferme les yeux ma tête marche
ma vie c'est du bonheur
le stylo c'est pour écrire les fautes ça nous
libère un rêve qui part dans la nuit
pâle un vent qui m’efface mes rêves

les mots sont des amis
je connais les mots en français
les mots en albanais
mais quels mots ?
En français j'aime les mots
les mots qui sont bien
: « le coeur du fruit »
et aussi : « sortie »
il y a beaucoup de mots qui sont bien
ceux qui font rire aussi
ceux qui font plaisir
il y a des mots qui ne sont pas bien
ça c'est vrai non ?
Les mots qui rendent triste
les mots qui rendent en colère

Marius Sulejmani




Ma passion, c’est l’aquascaping


Ma passion c’est l’acquascaping
j’aime toutes les espèces de poissons

j’ai un bac 80l litres(aquarium) avec des guppys, un poisson suceur de vitre

dans un autre bac 240 litres (aquarium,) j’ai un axolotl, bientôt trio axolotl qui arrive
et un 50 litres en rodage qui va accueillir une petite trentaine de pandas-crevettes

Vu que ma passion c’est l’aquascaping, j’ai vu qu’être maçon, c’est un truc que j’aime pas
vraiment
J’ai vu que ce que je veux, c’est travailler dans une animalerie ou ouvrir ma propre animalerie

Ma passion, c’est les animaux

Les gens se moquent de moi quand je dis j’aime l’aquariophilie
Mais moi j’aime juste l’aquariophilie


Mickaël Eponville





Rien à dire, plus le temps pour personne


Je me souviens de la Mercedes AMG de mon père un bruit très grave je suis monté pour voir ce qu’elle avait dans le ventre sur la ligne mon père accélère puis je m’enfonce sur le siège à 200 km/h.

Rien à dire plus le temps pour personne
juste la miff et quelques vrais amis
l’argent ne fait pas le bonheur et non plus le malheur
j’essaye de rendre mes journées pleines de bonheurs
une envie de voyage loin aussi loin que l’horizon sans plafond en faisant en sorte que rien ne s’effondre
comme un bon maçon je construis mon avenir d’aplomb
j’ai pris du plomb dans ma tête dure aussi dure que du béton
je ne veux pas tomber car je me suis relevé en effaçant le passé
puis j’ai renvoyé le passé à son passé
après cette fois-ci, je ne vais plus jamais en reparler maintenant que des nouvelles idées
envie de me réanimer.

Peut-on vivre dans l’injustice des enfants perdus dans des larmes de douleur
tu m’as fait du mal j’ai cette envie de te faire du sale
je n’arrive pas me libérer
du coup je me concentre
je deviens le centre de moi-même
on est dans des camps différents toi et moi
c’est pas la même

j’ai pas eu la vie facile mais la mère essayait de te la faciliter au maximum
En ce bas monde on a un chrono qui tourne
j’oublie rien je reste naturel me demande qui vous êtes
je t’aime bien poto mets le couteau dans mon dos
tu ne me blesses pas vu que mon passé est sur mon dos comme une armure
jette ce murmure qui se cache derrière un sourire
mais peux-tu avoir vu mon vrai visage mon apparence de fantôme envers vous
les soucis tapent à ma porte
ça va pas en ce moment
maman fera tout pour qu’on soit bien
papa n’a besoin de personne.

Moi, c’est moi et personne d’autre, celui qui fait les choix aucun autre me guidera mais juste le seigneur ALLAH
La vie serait triste sans les soucis,
mes frères et ma miff m’aident à rester dans le droit chemin
mais vu que je ne veux pas perde de temps
je cherche un raccourci à cette vie dure, derrière ces murs
désir de l’inconnu.

Vie future en haut des petites fourmis de mes 1,79
je cherche à monter plus haut
tu mets tout ce que tu sens jusqu’à ce que tu ne sentes plus rien
juste éteins ton cerveau et laisse parler ton cœur même si c’est de la pierre tu trouveras la personne qui te le rendra aussi doux que l’amour.

Je suis né, 10 ans après les parents se séparent
la daronne amenée à jouer le rôle du padre triste réalité que j’ai surmontée sans me dégonfler je ne suis point une fleur fanée mais un lion enragé contre tous
viens nous voir dans notre quartier tu verras des cannebes, des sourire sur les bouches de mes fraters
en cours je me fais tailler mais je laisse couler

je débarque aussi froid que la mort dans mon regard dans ce brouillard depuis petit débrouillard partant dans la ville pour faire des dollars des poteaux derrière les barreaux si tu es mon frérot,
je ne te laisserai jamais sur le carreau
elle est partie avec mon cœur, la tête sur les épaules

Mohamed Djilani




Ce qui me touche dans le cœur


Je n'ai jamais connu ma mère depuis que je suis né, ma mère me touche le cœur
en classe de troisième, l'année passée, mes amis de classe vont tous en vacances chez leurs parents. Et moi je reste tout seul, pas de parents à côté de moi, je pense souvent à ma famille.
Maman qui m'a donné la vie, sans la connaître ça fait vraiment mal au cœur.
Dans mon pays, la Côte d'ivoire, j'étais resté avec ma grand-mère qui a tout fait pour moi, je l'ai vraiment aimée, elle a payé ma scolarité. En 2017, ma grand-mère est décédée et j'ai pris la route de la France ; je me suis dit c'est la vie, c'est dieu qui donne et c'est dieu qui reprend.
Je viens chercher ma vie pour fonder une famille.
J'écris une nouvelle vie

Je change ma façon de vivre.
Les années passent, le temps passe et mon âge augmente, il faut que je change ma manière de vivre, je dois être respectueux pour avancer dans ma vie, être sérieux dans mon travail. Je dois savoir marcher pour ne pas avoir de problème, suivre des personnes qui me donnent beaucoup de conseils pour avancer dans ma vie.
Pour avoir une nouvelle vie.
Avoir le courage d'être sérieux, avoir confiance en moi et être respectueux envers les autres.

Quand je me sens seul

Quand je me sens seul, je me mets à beaucoup réfléchir à ma vie.
Comment grandir dans la tête, je pense à mon passé, d'où je viens.
Et quand j'y pense, je me dis que la vie n'est pas vraiment facile.
Quand je me sens seul j'aime beaucoup m'approcher des grandes personnes, pour apprendre beaucoup de conseils de la vie.
Quand je me sens seul.
L'émotion c'est la dignité de quelqu'un.

Une scène dans le monde

Une scène qui m'a beaucoup touchée quand j'étais dans mon pays. Je vivais chez mon oncle, avant d'aller vivre chez lui j'ai quitté le village pour aller vivre en ville chez mon oncle. Avant mon arrivée chez lui, il a parlé de moi à ses enfants ; il leur a dit : « Wilfried va venir vivre avec nous ». Et quand je suis arrivé je me disais que j'avais des frères. Ils se sont mal comportés avec moi pendant un an. Je ne pouvais plus vivre avec eux, je suis parti de chez lui et une autre famille m'a vu dans la rue, ils m’ont pris, je suis allé vivre chez eux, et là, tout s'est bien passé. La famille était toujours heureuse avec moi, même les enfants me considéraient comme un frère, j'avais tout ce que je voulais. Dans la vie, tous les membres de ta famille ne peuvent pas t'aimer.
Si on pouvait voir dans le cœur de chacun, on pourrait se méfier de tous.

Les yeux nous montrent le faux
Je peux sentir que tu me mens à ton regard,
mais c'est en fermant les yeux que je saurai la vérité.
la réalité se trouve lorsque l'on a les yeux fermés.

L'arbre

L'arbre parle, je pense à l'arbre.
L'arbre voit tout ce que l'homme ne voit pas.
L'arbre est comme un témoin, l'arbre nous suit partout où l'on va.
Souvent on peut faire du mal, on regarde auprès de nous, on se dit que personne ne nous voit.
L'arbre parle, je te vois, tout ce que tu fais. On ne peut pas entendre ce qu'il dit.
L'arbre a des yeux qu'on ne peut pas voir, mais l'arbre, lui, nous voit.

Le respect des adultes

Le respect des adultes est très important, j'aime le respect, dans ce monde on a le droit de respecter les grandes personnes. Une personne qui vaut l'âge de ton père ou ta mère, tu as le devoir de respecter cette personne. Tu dois respecter les personnes que tu croises dehors, même si la personne ne vient pas de ta famille. On m'a toujours dit « Le respect fait grandir. »
Le respect me fait avancer dans ma vie. Quand tu respectes, tu es toujours aimé. Quand tu veux être respecté, sois respectueux toi-même

Ceux qui ne sont rien

Nous sommes des personnes qui ne sont rien sur cette Terre. Personne n'est mieux que quelqu'un sur cette Terre. Même moi, je ne suis rien. Mais je me préfère comme je suis.
Nous sommes tous créés par un même Dieu. Pourquoi souvent certaines personnes se disent qu'elles ne sont rien parce qu'elles ne sont rien parce qu'elles manquent de travail ? On doit tous se dire que nous sommes tous dignes. Car l'argent ne fait pas la différence. On peut mourir et laisser l'argent, et celui qui n'est rien, se retrouvera au même endroit.

Ce qu'on voit dans les yeux des gens

Ce que je vois dans les yeux des gens
Certaines personnes me regardent beaucoup et d'autres me regardent comme si elles étaient en colère contre moi. Je ne sais pas si c'est à cause de la couleur de ma peau, si c'est parce que je viens d'Afrique, et je me dis « L'Homme ne peut pas être aimé par tout le monde. »
Certaines personnes me regardent en souriant parce que je suis moi-même souriant. Je préfère garder mon sourire parce que je pense que c'est lui qui fait qu'on est aimé par d'autres personnes.

Des enfants perdus

Dans ce monde on trouve des enfants orphelins, des enfants perdus ni père, ni mère, qui vivent dans la rue, des enfants qui ne savent pas où manger, où dormir. Ils se dirigent où le vent les envoie. Des enfants qui ne craignent rien. Ils sont prêts à tout affronter. Parmi des enfants perdus on trouve souvent les plus intelligents qui cherchent le bonheur.
Un enfant perdu peut se retrouver un jour par son courage.

Le mot, si je le laisse, il va partir tout seul.

Wilfried Leh Bi Guessan





La face cachée


Chaque jour, tu te bats avec ta propre image, par peur que l'on découvre ta face cachée. Tu veux faire passer ta famille pour une famille parfaite alors que par derrière ton père est avec une prostituée, ta mère boit tard la nuit, ton frère vend des substances illicites et toi t'es pas plus important que le pain en accompagnement le soir à table. L'avenir de ton enfant ne vole pas plus haut que l'avenir de ton profil Facebook. On te sent plus heureux quand tu manges que quand tu regardes ta femme.
Tu avances sans regarder où tu vas et tu fonces dans tout le monde. La question ne se pose même pas, toi comme tous les autres, tu t'es jeté dans la gueule du loup.

Les erreurs, les regrets

Hier cela faisait dix ans que mon père est décédé. Je m'en suis longtemps voulu de ne pas avoir pleuré le jour de sa mort car j'étais petite. Les enfants sont innocents et ne se rendent pas compte de ce qu'il se passe la plupart du temps. Ma tristesse est apparue six ans après sa mort, je pensais qu'il m'en voudrait de ne pas avoir été triste. Aujourd'hui je sais qu'il ne m'en a jamais voulu et qu'il préfère me voir heureuse que dans le deuil. Si tu as perdu quelqu’un, prends du temps à penser aux bons moments passés avec plutôt qu'à en perdre en pleurant. Les personnes parties ne veulent pas sentir notre tristesse.

Faux sentiments

Tes sentiments multipliés par cent,
ton amour n'est que passager et tout ce que tu racontes n'est absolument pas vrai.
Quand tu es triste tu en deviens déprimé et lorsque tu es énervé tu te montres plus violent qu'un enfant violenté.
Tu crois être libre de tes choix mais cette liberté n'est qu'une illusion.
Et quand tu te poses la question de savoir si tout ce qui se passe est vrai, la seule réponse que tu trouves est d'y penser plus tard.
T'en peux plus et tu voudrais reprendre le contrôle de tes émotions et t'en as marre.
Mais quand tu pries pour que ça s'arrête, ça ne fait que durer.

Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait.

Nous ne voyons rien

J'ai des yeux pour te regarder sourire.
J'ai des yeux pour voir le monde
Avec mes yeux je vois tout.
Sans yeux je sentirais ton malheur par ta respiration.
Sans yeux je verrais ce que toi tu ne vois pas.


Vera Lynn Dumont




La vie


La vie c'est comme un combat de boxe peu importe les coups qu’on se prend il faut toujours se relever pour les personnes qui nous aiment et qui veulent notre bien.

Quand je me sens seul

Quand je me sens seul j'aime regarder des photos de personnes que j’aime, repensera à tous nos bons moments passés ensemble,
je pense aux personnes qui me manquent et qui sont parties trop tôt.

Mes refuges

Quand je me sens seul je me réfugie dans un coin en repensant à des moments qui ont marqué ma vie qui m'ont rendu malheureux.
Quand j’écoute certaine musique cela me fait penser à des moments tristes comme la musique de Sexion d'assaut ''avant qu'elle parte''.

Ce qu'on voit dans les yeux des gens

Ce qu'on voit dans les yeux des gens, c'est de l’hypocrisie, certaines personnes te disent des choses dans les yeux, et tu apprends que c'est faux,
il n'y a rien de plus blessant.
Voir la haine dans les yeux de personnes qu'on aime peut parfois être choquant.

Mon combat

Mon combat est la vie. La vie est un combat, on se prend des coups qui font mal mais il faut toujours se relever. La vie est un combat extrêmement difficile, le plus dur des combats. Parfois on tombe et cela fait très mal mais il faut toujours s’entourer des personnes qu’il faut pour nous aider à nous relever et se battre. Pour moi, le pire combat est le bonheur, voir le bonheur sur le visage de personne qu’on aime est la chose la plus difficile à voir et à avoir.

Quelqu’un pas comme les autres

Dans notre vie on a tous une personne pas comme les autres, une personne qui est à part des autres.
Une personne qui chaque jour nous remplit de bonheur, qui est toujours là pour nous dans le mal ou
dans le bien.
Cette personne nous aime avec nos défauts et nos qualités.

Un enfant tout seul dans le monde

Un enfant seul dans le monde, dans la rue, sans famille, sans amie sans maison.
Quand je vois des personne seules qui n’ont rien, je me dis : que de la chance d’avoir ce qu’ils n’ont pas.

L'avenir d'un enfant

L'avenir d'un enfant est vaste est trouble. On ne peut pas savoir ce qu'on sera demain ou ce que l'on fera, mais il faut toujours faire son possible pour devenir la personne que l'on souhaite.
Le rôle de notre avenir, de faire en sorte qu'on soit toujours dans le droit chemin et pas dans le mauvais.


Kevin Blain





Mon pays, ceux qui m'ont donné la vie


Je ne trouve pas les phrases pour décrire ce beau pays qui m'a donné de l'amour. Ce pays tellement magnifique, tellement beau
le paysage et des choses qu'il n'y a pas ici.


Quand je me sens seul

Quand je me sens seul parfois je pense à toutes les personnes qui sont chères pour moi comme mon oncle qui est mort il y a 5 mois, je n'ai pas pu le voir,
la dernière fois que je l'ai vu, j'avais dix ans et maintenant je ne le vois plus,
il me manque tellement.


La peur

Parfois quand je regarde un film d'horreur la nuit, je vois des hallucinations, parfois je me demande s’il y a quelqu'un qui me surveille, et ça c'est une de mes plus grandes peurs depuis que je suis petit.

Une scène dans le monde

Cette histoire remonte il y a treize ans, quand j’étais petit une armoire m'est tombée sur la tête, quand j'avais trois ans. Ce jour-là il faisait beau et après j'ai demandé à ma grand-mère si je pouvais aller aux toilettes, mais je n'y suis pas allé, mais je suis allé voir des ouvriers qui construisait des armoires, ce jour-là il y avait une armoire devant moi j'ai voulu grimper
et je l'ai regretté toute ma vie.

Ce qu'on voit dans les yeux des gens

Parfois je peux voir la haine dans les yeux des personnes que j'aime.

Hfaedi Sylvain





La confiance


La confiance est la base de toute chose : en amitié ou en amour.
Si l’on n’a pas confiance en certaine personne dans ce monde c'est difficile d'avancer dans la vie.
La confiance on la donne intacte et on la récupère
brisée.

Hfaedi et Kevin




Le cœur d’un père et d'une mère

Avoir nos parents proches de nous, il n’y a rien de mieux. Quand on voit ou en entend ses parents, on ne peut qu’être heureux. Ils sont toujours là pour nous, prêts à nous aider, à nous écouter et à se sacrifier.

Quand je vois des enfants manquer de respect à leurs parents, je me dis que la fin du monde est proche, qu'on vit dans un monde horrible ou le mal est partout. Bien sûr que tout le monde a manqué de respect à ses parents, moi le premier, mais sur le moment on ne se rend pas compte de la gravité des choses.

Un jour on m’a dit : le paradis se trouve sous les pieds d’une mère.

Voilà déjà une preuve qu'une mère est très importante, sans oublier le père qui se sacrifie à longueur de journées pour ramener de quoi manger, qui nous achète ce que l’on veut alors qu’eux, pendant leur enfance, ils n’ont rien eu.

C’est en partie grâce à eux qu'on est là aujourd’hui. Il ne faut pas oublier que ce sont eux qui nous logent, qui nous nourrissent, c’est eux qui se sont occupé de nous quand on était gamin.

Quand ils seront vieux, ça sera à nous de prendre soin d’eux. On espère qu’ils vont vivre le plus longtemps possible pour les avoir près de nous. Beaucoup de personnes ont perdu leurs parents tôt, ou un de leurs parents, j’ai de la peine pour eux.

Peut-être qu’ils n’ont pas pu profiter de leurs parents

Peut-être qu'ils ont aussi trop manqué de respect à leurs parents et maintenant qu'ils sont partis, ils regrettent. Ces personnes-là, je leur apporte tout mon soutien malgré la tristesse profonde qu'il y a en eux.

Maintenant la vie continue. Il faut croire en ses rêves. Quand la mort t'appelle, c’est impossible qu’elle tombe sur ta messagerie. Alors il faut croire en ses rêves et les réaliser. Il y aura des moments durs mais d’autres de joie.

Rayan Kilic




Ce qu’on voit dans les yeux des gens

Je suis une personne qui aime connaitre les gens mais pas sûr de me connaitre vraiment.
J’ai donné de l’amour, j’ai reçu de la haine en retour
J’ai regardé le monde, j’ai vu qu’il était immonde
Prenez l’exemple sur le président Trump ou Macron
Sont des parasitants ils ne cherchent que leur bonheur
Ils ne regardent pas plus que leur voiture en or
La vie est un cadeau mais aussi un fardeau
Pour avoir un bon avenir dans le futur il faut construire son empire dans le présent
Pour l’argent les gens se livrent à des actes déments
La vraie famille n’est pas toujours celle qu’on a
Prenez exemple sur moi
Je me suis découvert une famille
A laquelle je ne pensais pas
La guerre est partout
Y en a qui tombent par terre d’autres au trou
Trop de sous dans mes poches trop de traitres dans mes proches

Ceux qui n’ont rien

Ce sont des personnes qui se plaignent le moins et qui apprennent à avancer avec peu de choses dans les mains.
Ils sont partis de rien et ont bâti leur destin.
Les obstacles les ont fait avancer. Ils ont compris qu’on vivait dans un monde mauvais, sans égalité où l’argent est roi. Si tu n’en as pas, tu ne vis pas.
L’égalité est une virtualité. Dans la réalité, personne n’est au même niveau. Certains sont riches, d’autres pauvres. Ils sont catégorisés comme si on les enfermait dans un entrepôt. Y en a qui meurent pour avoir de l’eau. Tandis que d’autres la gaspillent comme leurs lingots.

La peur est dans chacun d’entre nous

D’autres craignent la mort d’autres craignent leur sort
La peur nous fait avancer si on sait la surmonter et nous fait reculer si on se laisse terroriser
La peur se nourrit de nos angoisses les plus profondes, c’est comme si on était en enfer et que l’on ressentait des ondes mais une fois qu’on sait la maitriser, on peut s’en servir comme d’un bouclier et tout ce qui nous touchait, ne nous atteint plus maintenant.
Mais dans certains moments, il faut la relâcher et se déchainer pour aller de l’avant.
La peur n’est pas réelle, elle est virtuelle et on la nourrit de nos faiblesses pour qu’elle progresse.
C’est pourquoi il faut la mettre de côté et l’oublier et se dire qu’elle ne peut pas exister
Car, sinon…

La haine est un sentiment que l’on ressent contre certaines personnes. Elle nous pousse à faire des trucs déments et l’on n’est plus la même personne à force d’être seul, de n’avoir personne sur qui compter. On est toujours obligé de se méfier.
Se faire trahir par une personne proche peut alimenter votre haine et une fois que vous avez perdu tout ce que vous aimiez, vous passez du côté du mal. Et une fois cette porte franchie, votre côté humain disparait même vos propres ombres ne vous suivent plus.


Ce qu’on voit dans les yeux des gens

Dans le regard des gens, je vois de la haine, du mépris, de la peine, de la barbarie
On ne peut pas se fier aux personnes au premier regard
Les mêmes qui ont été ta famille deviendront des ennemis plus tard
Le regard de certaines personnes a l’air morbide

Ce que l’on voit dans les yeux des gens, ça dépend
Certaines personnes ont le regard tellement froid qu’en les regardant, je suis glacé jusqu’au petit doigt
Certains ont un regard de mercenaire, on dirait qu’ils ont envie de tuer et jeter notre cadavre.

A la mer, j’ai regardé une fille dans les yeux, j’ai vu le reflet de ma queue.


Enzo Miglio




Table

Une vie comme la mienne, Driss Rasennadja

Les larmes de la daronne, Hayroudine M’Colo Mari

Mon livre toutes mes émotions du dedans, Ibro Lagui Amoikon

Quand je me sens seul, Yacouba Kone

Même en papier je n’ai pas de chance, Marius Sulejmani

Ma passion, c’est l’acquascaping, Mickaël Eponville

Rien à dire, plus de temps pour personne, Mohamed Djilani

Ce qui me touche dans le cœur, Wilfried Leh Bi Guissan

La face cachée, Vera Lynn Dumont

La vie, Kévin Blain

Mon pays, ceux qui m’ont donné la vie, Hfaedi Sylvain

Le cœur d’un père et d’une mère, Rayan Kilic

Ce qu’on voit dans les yeux des gens, Enzo Miglio


Ce livre est édité avec l’aide de la Région Auvergne-Rhône-Alpes et la DAAC de Lyon.
Nos remerciements.


0 commentaire



Ajouter un commentaire
Votre commentaire sera validé apres vérification.

Les champs en gras seront visibles sur mon site
Prénom ou Pseudo (*) 
Email (*) 
Message  (*) 
Adresse IP : 18.232.99.123
 
(*) champs obligatoires