journal des communistes de la Croix-Rousse depuis 1983

AOÛT 2018
pas de transition écologique
sans sortie du capitalisme
Seabubbles, abribus purificateur, taxis volants et Hyperloop ... C'est l'été, Lyon Capitale nous fait rêver !
par Stéphane

Lyon Capitale a donc choisi de nous faire rêver : Lyon prépare les transports de demain. Si, si !
Des poncifs du photovoltaïque forcément propre, à l’application qui nous simplifie forcément la vie, l’innovation technologique est devenue un marronnier de la presse bien-pensante. Leurs publireporters ânonnent sans ciller un bréviaire du système technocapitaliste sensé nous rassurer devant tous les malheurs qu’il produit lui-même. Le numéro de l’été de Lyon Capitale est absolument exemplaire…de ce cauchemar éveillé. Petit florilège.
JUILLET 2018
débats d'idée - champs libre
La cour de Versailles se pâme devant Macron 1er ? Retrouvons nos fondements révolutionnaires
par Stéphane

« L’Assemblée Nationale renferme dans son sein les dévastateurs de ma monarchie, mes dénonciateurs, mes juges et probablement mes bourreaux ! », voilà ce qu’écrivait Louis XVI de sa geôle du Temple en 1792.
Notre monarque contemporain, pour éviter un tel déshonneur, prend les devants en réduisant l’Assemblée Nationale à une salle de spectacles.
Notre apologiste du Dieu Marché, pour renforcer son autoritarisme monarchique, convoque à Versailles sa Cour et les représentants du peuple méprisés pour écouter la Sainte Parole.
L’épisode de la vaisselle de Sèvres, en tout point comparable au « cabinet de la vaisselle d’or » de Louis XVI, nous avait démontré le désir incontrôlé du couple présidentiel pour les apparats royaux.
Ce discours à Versailles a les atours de celui de Louis XVI aux Etats Généraux de mai 1789. Notre seul espoir est que la fin de l’Histoire soit la même.

Vite !
JUILLET 2018
polyculture
Gian Maria Volontè : Artiste et citoyen engagé
par Michel S

Décédé en 1994, l'acteur italien Gian Maria Volontè incarna jusqu'au bout l'engagement. Une foi conséquente au service de l'intelligence et de la culture qu'il n'avait jamais dissociées de son combat pour une société meilleure. De ce point de vue, l'interprète d' "Enquête sur un citoyen au-dessus de tout soupçon" ne craignait jamais les risques politiques d'où qu'ils puissent provenir.
JUIN 2018
débats d'idée - champs libre
Laurent Wauquiez : Voyage au bout de la nuit
par Michel S

Laurent Wauquiez, chef des Républicains et président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, s’efforce, en pure perte, d’adopter une stratégie qui frôle le précipice : comment apparaître économiquement plus libéral que M. Macron, et, comment, dans le même temps, singer la posture identitaire que Mme Le Pen incarne ? Comment, en somme, défendre l’Europe supranationale, côté jardin, et, distiller, côté cour, la vulgate xénophobe et poujadiste ? Un vrai poker pour Laurent Wauquiez, un poker menteur ! Du coup, on préférera, peut-être, la franchise d’un des candidats à la présidence du MEDEF, M. Geoffroy Roux de Bézieux. Toutefois, celle-ci n’offre rien de plus rassurant. Le franc-parler de ce manager a la forme d’une ambition non dissimulée : celle d’un monde dirigé comme les sociétés du CAC 40. « Le pouvoir politique n’a pas le monopole de l’intérêt général. Il est donc important que le Medef soit une voix claire et forte », déclare-t-il. À ne guère prendre à la légère, on s’en doute…
JUIN 2018
débats d'idée - champs libre
Geoffroy Roux de Bézieux : Un patron dans les rails
par Michel S

Laurent Wauquiez, chef des Républicains et président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, s’efforce, en pure perte, d’adopter une stratégie qui frôle le précipice : comment apparaître économiquement plus libéral que M. Macron, et, comment, dans le même temps, singer la posture identitaire que Mme Le Pen incarne ? Comment, en somme, défendre l’Europe supranationale, côté jardin, et, distiller, côté cour, la vulgate xénophobe et poujadiste ? Un vrai poker pour Laurent Wauquiez, un poker menteur ! Du coup, on préférera, peut-être, la franchise d’un des candidats à la présidence du MEDEF, M. Geoffroy Roux de Bézieux. Toutefois, celle-ci n’offre rien de plus rassurant. Le franc-parler de ce manager a la forme d’une ambition non dissimulée : celle d’un monde dirigé comme les sociétés du CAC 40. « Le pouvoir politique n’a pas le monopole de l’intérêt général. Il est donc important que le Medef soit une voix claire et forte », déclare-t-il. À ne guère prendre à la légère, on s’en doute…

JUIN 2018
travail de mémoire
LYVET Georges, Colonel Avold dans la Résistance
par Maurice

Né le 26 août 1906 à Bourg-en-Bresse (Ain), exécuté le 15 juin 1944 à Lyon (Rhône) ; ouvrier métallurgiste ; militant du syndicat CGTU, puis CGT des Métaux ; membre des Amis de l’Union soviétique (AUS) ; résistant FTPF en Haute-Savoie et dans le Rhône.
JUIN 2018
débats d'idée - champs libre
La métropole de Lyon n’est pas une Startup, elle est le bien commun de tous ces habitants
par Stéphane

La Tribune de Lyon laisse cette semaine le VP de la Métropole de Lyon s’insurger contre un terrible crime de lèse-majesté : lister les ratés d’un projet urbain que le monde nous envie, celui de la Confluence, une zone autrefois industrielle, aujourd'hui abandonnée aux mains de spéculateurs et promoteurs de tout poil, mais aussi de starchitectes en mal de reconnaissance.
JUIN 2018
polyculture
L'Italie et son histoire
par Michel S

À cet instant crucial où resurgissent, avec véhémence et simultanéité, nationalisme frileux, démagogie populiste et fondamentalisme moral, le retour vers l'exemple italien - L'Histoire de l'indépendance et de l'unification du pays, puis l'épisode tragique du fascisme et de l'Occupation -, nous paraît fondamental. Deux ouvrages, parus ces mois-ci, pourront utilement y contribuer : celui de Marie-Anne Matard-Bonucci ("Totalitarisme fasciste", Editions du CNRS) d'une part, et l'essai d'Elena Musiani ("Faire une nation - Les Italiens et l'unité", Folio-Histoire), d'autre part.
JUIN 2018
polyculture
Senso (1954, L. Visconti) : I traditori
par Michel S

"Senso" évoque le crépuscule d'un siècle et d'un Empire et, a contrario, l'avènement d'un printemps des peuples, à travers l'exemple italien. L'espoir n'y est pas éteint. D'un autre côté, le film fut précurseur. L'Histoire entrait enfin par la porte du présent. Luchino Visconti n'avait pas tourné le dos à la réalité. "Qu'enfin le passé s'engloutisse...", dit, en réaction, la chanson des opprimés. Mais, comment conjurer celui-ci si l'on ignore (ou édulcore) ses servitudes et ses souffrances ? Comprendre le passé afin de s'en libérer, telle sera invariablement l'âpre voie de guérison.